Prêt immobilier - Vers une remontée du taux d’usure

Publié le 15/07/2022

Depuis quelques mois, les taux de prêts immobiliers ont repris le chemin de la hausse. Aujourd’hui, un prêt immobilier sur 20 ans se négocie à un taux de base compris entre 1,55% et 1,85%, alors que les taux étaient autour de 1,2% il n’y a que quelques mois.


Quelles différences entre un taux de prêt immobilier et le taux d’usure ?
Le taux de l'usure est un plafond qui a pour but de protéger les emprunteurs contre des taux abusifs. Il est fixé chaque début de trimestre par la Banque de France à partir des taux effectifs moyens pratiqués par les établissements de crédit augmentés de 33%. Aucun prêt ne peut être accordé avec un Taux Annuel Effectif Global (TAEG) supérieur au taux d’usure. Ce TAEG inclut notamment le taux du prêt, les assurances et les frais obligatoires du dossier.


Pourquoi ce taux protecteur est-il actuellement contre-productif ?
Le mode de calcul du taux d’usure étant décalé d’un trimestre par rapport à l’évolution des taux d'intérêt sur le marché, l’écart peut se trouver anormalement faible dans un contexte de remontée rapide des taux. C’est le cas actuellement et ce mécanisme freine les volumes de prêts accordés.


Au 1er juillet, le taux d’usure a augmenté de 7%, passant de 2,43 à 2,60 pour les prêts immobiliers de moins de 20 ans. L’écart va donc se rééquilibrer au fil des révisions trimestrielles et permettra de retrouver une dynamique des accords de prêts proche des années passées.


Comment trouver un prêt dans ces conditions ?
Parce que chaque banque pratique des taux, des assurances et des frais différents, un courtier en prêt sera à même de vous orienter vers la banque la plus adaptée à votre projet. Ses outils et sa connaissance du marché lui permettent de prendre en compte tous les éléments pour trouver une issue favorable à votre demande de financement.


Immobanques réalise gratuitement votre simulation
de financement :
 www.immo-banques.fr