Révision mensuelle du taux d’usure. Pourquoi est-ce une bonne nouvelle !

Publié le 12/01/2023
Depuis plusieurs mois, les banques peinent à accorder des crédits immobiliers, y compris à leurs clients solvables, à cause d’un conflit entre la hausse régulière des taux de prêt et le taux d’usure qui n’est recalculé que tous les trimestres.

MAJ 30/01/2023
Comme annoncé début 2023, la révision du taux d'usure est devenu mensuel.
A compter du 1er février 2023, le taux d'usure pour un prêt immobilier sur une durée comprise entre 10 et moins de 20 ans sera de 3,71% (contre 3,53% en janvier 2023) et de 3,79% pour les prêts d'une durée supérieure ou égale à 20 ans (contre 3,57% en janvier 2023).

Les emprunteurs ont été obligés d’attendre le début de chaque trimestre pour espérer voir le taux d’usure rejoindre le taux proposé par leur banquier. De nombreux candidats à l’accession ont été obligés de suspendre voire abandonner leur projet.

Le mercredi 11 janvier 2023, le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, a accepté de modifier temporairement le mode de calcul du taux d’usure, en le révisant mensuellement.

Dès la mise en application prévue au 1er février ou 1er mars, cette nouvelle méthode va permettre de suivre de manière plus immédiate les variations de taux imposées aux banques par leurs conditions de refinancement.

C’est une excellente nouvelle pour les acquéreurs et vendeurs d’un logement, qui vont ainsi retrouver plus de fluidité dans les transactions et les accords de financement.

Reste maintenant à trouver la banque qui vous accordera les meilleures conditions. Puisque ce changement libère l’évolution des taux, il redevient plus que jamais utile de comparer les offres de chaque banque afin de sélectionner la meilleure proposition.

A lire aussi : Prêt immobilier - Définition du taux d’usure.


Notre équipe de courtier en prêt immobilier ImmoBanques
vous accompagne dans la recherche de l’offre qui vous correspondra le mieux.
www.immo-banques.fr